Construction de la forme

Le crin végétal est la matière de rembourrage pour sièges composée de feuilles de palmier. Il existe aussi l’élancrin, en résidu de coco ; plus souple ainsi que le crin animal (crinière et poils de la queue du cheval).

De ces matières, Il faut ensuite les carder, les aérer, pour en faire l’élément de construction de la forme à travailler.

On les enrobe de toile d’embourrure et on fini par le piquage qui consiste à rendre la garniture plus ferme et à fixer le crin.

Pour ma part c’est un travail particulièrement agréable. On y met du temps, on travaille des matières naturelles et on forme de ses mains comme une sculpture.

2 réflexions au sujet de « Construction de la forme »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s